• Pourquoi ce blog ?

     Pour tout vous dire, j’ai ouvert ce blog pour m’obliger à prendre la plume de temps en temps.

    En effet, la procrastination est ce qui vous guette quand il n’y a plus d’aiguillon extérieur pour vous faire avancer quoi qu’il arrive. Elle est courante chez les retraités, même chez ceux qui piaffaient pour enfin se livrer à des activités supposées valorisantes. Elle se traduit par une envie de faire plein de choses, mais aussi par l’impossibilité de s’y mettre avant d’avoir réglé auparavant plein d’autres choses plus faciles ou considérées comme plus urgentes.

    Par exemple, faire une liste de choses à faire, y passer beaucoup de temps, et avoir ensuite l’impression d’avoir déjà bien avancé dans leur réalisation. Je me suis d’ailleurs ouvert  un « Cahier de listes », comme ça je ne perds plus de temps à chercher mes listes à droite ou à gauche…

    Ou encore regarder l’heure et se dire qu’on n’a pas le temps de commencer quelque chose de sérieux avant le déjeuner, et qu’ensuite il y aura le chien à aller promener, ce qui perturbera irrémédiablement la profondeur des cogitations engagées.

    Et pour finir, estimer que les choses sans intérêt doivent être liquidées d’abord pour en être débarrassé, ce qui revient en fait à les rendre plus urgentes ou plus nécessaires que celles qui sont intéressantes, et repousser ainsi ces dernières aux calendes grecques…

    Procrastiner finit ainsi par provoquer une certaine frustration, ou du moins une insatisfaction certaine.

    Les exemples de procrastination fourmillent, en voici quelques uns :

    Remise en forme après le repas et avant de passer aux choses urgentes :

     Jour glauque                                                                               Jour où ça devrait péter le feu !

    Pourquoi ce blog ?

    Pourquoi ce blog ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Travail en cours sur Internet
    Demain, je trouverai une image à mettre dedans...

    Pourquoi ce blog ?

    Jeux très utiles pour l’entretien des neurones vieillissants :

                Commencer par un Sudoku force 8

                Après une journée sans avoir réussi une seule grille, trois solutions :

    -         se dire qu’on n’est pas  en forme aujourd’hui, on verra ça demain

    -         passer aux grilles force 7, puis 6, etc jusqu’à 1. Ça occupe un bon moment.

    -         se préparer à aller voir le médecin un jour prochain si la performance n’a pas augmenté

    -         passer aux choses urgentes (mais ce n’est pas une solution…)

     

    Bon, maintenant ça va changer, et devenir enfin sérieux.

    Vous allez voir ce que vous allez voir, un billet par jour semaine, voilà un bon objectif.

    Quant au contenu, j’espère que vous en causerez avec moi ?